Article 51 : Accueil annuel de plus de 700 familles pendant 3 ans

Rendre accessible à tous des parcours de prévention précoce.

Soucieux de nos actions de prévention précoce, lors de sa visite en 2019, M. Adrien TAQUET, a permis à l’institut de la Parentalité de rentrer dans un processus complexe et innovant : recevoir des financements de l’état pour la prise en charge de « forfaits prévention ».

L’ARS Nouvelle Aquitaine, s’est ainsi engagée avec ses équipes à soutenir notre travail d’élaboration d’une lettre d’intention, à soumettre au ministère et à la CPAM, afin de pouvoir accéder à ces financements innovants dans le champ de la prévention (Article 51 de la dernière loi de finance de la sécurité sociale).

Après deux années de travail et de nombreuses versions retravaillées, nous venons en décembre 2021 de recevoir la validation définitive du ministère de la santé. Une grande victoire qui a pour objectif d’ouvrir la porte de nos accompagnements à toutes les familles.

Nous allons maintenant entrer dans la phase d’expérimentation pendant 3 ans, avec l’accueil de plus de 700 familles par an pendant trois ans en Nouvelle Aquitaine, associé à un processus précis d’évaluation. A l’issue de cette étape et en fonction de nos résultats, l’ensemble des sites Instituts en France, bénéficieront du remboursement de ces forfaits, bénéficiant des actes de nos collègues psychologues, psychomotriciens et puéricultrices.

La question de l’accessibilité à tous est une dimension éthique qui nous préoccupe fondamentalement depuis la création des instituts de la parentalité. Cette avancée, au cœur de la question des inégalités sociales, constitue un progrès majeur au service des familles et des enfants, un enjeu de santé publique auquel nous sommes soucieux d’apporter une réponse.

Cet article pourrait vous intéresser : Article 51 : vers un accès universel au soin des familles