Article 51 : vers un accès universel au soin des familles !

Mercredi 26 novembre la Fédération s’est déplacée à Paris pour la journée nationale des porteurs de projet Article-51 !
L’article-51 est un alinéa de la loi de financement de la sécurité sociale introduit en 2018, permettant le financement dérogatoire de dispositifs innovants dans le champ de la santé.

En quoi ça concerne l’Institut de la Parentalité ?

Suite à la visite d’Adrien Taquet en 2019, l’Institut de la Parentalité et sa Fédération sont entrés dans le dispositif Article-51 pour déposer un dossier de demande de financement dérogatoire et permettre un accès à notre expertise pour toutes les familles, sans condition de ressources.

Pourquoi ?

Parce que l’Institut de la Parentalité est aujourd’hui reconnu comme structure innovante et incontournable dans le champ de la prévention périnatale précoce !
Depuis 2 ans, l’Institut de la Parentalité et la Fédération des Praticiens de la Parentalité travaillent sur la construction de l’expérimentation et la rédaction d’un cahier des charges précis. Tout ceci, en grande collaboration avec l’ARS Nouvelle-Aquitaine qui nous soutien indéfectiblement depuis le début de l’aventure!

Où en est-on aujourd’hui ?

Après 20 réécritures du cahier des charges demandé par l’ARS et le ministère et la construction de deux parcours de soins pour les familles : nous avons été validés pour entrer dans une phase d’expérimentation de 3 ans !!!
Pour les familles incluses, ça signifie un accompagnement pris en charge à 100% pour 2 à 12 consultations, sans avance de frais.
La première inclusion de patients aura lieu au deuxième trimestre 2022 pour un total de 700 familles attendues la première année.
En attendant, c’est tout une organisation logistique qu’il faut organiser pour rendre opérationnel ces parcours. L’équipe de l’Institut de la Parentalité de Floirac met toute son énergie au service de ce projet expérimental !

Une belle avancée pour la prévention périnatale précoce et l’accès universel au soin des familles !