Prendre soin de sa parentalité

L’accès à la parentalité est (souvent) véhiculée comme épanouissante. Il s’agit d’une grande étape et tous s’accordent pour dire qu’elle est intense. L’adulte ajoute à son moi, une identité supplémentaire : l’identité parentale. Parce qu’elle peut prendre de la place et venir comprimer les autres identités qui nous composent : l’identité de femme, d’homme, l’identité conjugale, l’identité professionnelle… elle  est aussi un bouleversement qui nécessite des réajustements. Cette perte d’équilibre nécessaire pour intégrer cette nouvelle identité peut être déstabilisante. A l’institut de la parentalité nous entendons parfois « j’aurai du être heureux/heureuse et pourtant…

– Je me sens inquiet(e)

Inquiet(e) de ne pas savoir m’occuper de cet enfant que je découvre. Inquiet(e) pour sa santé, qu’il lui arrive quelque chose, de ne pas faire les bons choix, de ne pas agir comme il faut, de ne pas être à la hauteur…

– Je me sens épuisé(e)

Par les nombreuses tâches qui incombent à ma parentalité : assurer la sécurité physique et émotionnelle de mon enfant, assurer une sécurité financière pour permettre une alimentation de qualité, des activités, des loisirs… par l’éducation que j’invente au jour le jour : répéter les règles, être juste et ferme, accueillir les débordements émotionnels de mon enfant sans moi-même être débordé(e), gérer l’immaturité de mon enfant …

– Je me sens coupable

De ne pas correspondre à cette image parfaite que me renvoie la société, de ne pas répondre à ce cahier des charges pourtant impossible, de me sentir à bout, d’être frustré(e) par le comportement de mes enfants, d’avoir envie d’être seul(e), de souffrir dans ma parentalité que j’ai pourtant désiré(e)…

Parfois les temps passés ensemble, les câlins, les sourires, les joies partagées comme autant de petits trésors qui nous nourrissent sur ce chemin qui peut être stressant, ne suffisent pas à rétablir l’image que nous avons de notre parentalité. C’est pourquoi, à l’Institut de la Parentalité, nous accordons une place singulière à chaque parent qu’il soit parent en devenir, parent, beau parent, co parent … pour venir partager, nourrir et/ou apaiser cette identité si spéciale. Nous avons à cœur de vous accompagner à (re) trouver de la sérénité dans votre parentalité et à lever le tabou sur cette souffrance parfois présente depuis longtemps.

Anaïs THETIOT, psychologue et formatrice de l’Institut de la Parentalité

Note

L’équipe de l’Institut de la Parentalité vous accompagne dans cette période de confinement par des articles, des permanences conseil téléphoniques gratuites, des téléconsultations, et se tient à votre disposition pour échanger.
07.690.990.73.