Le portage physiologique : Pour qui, quand et pourquoi ? 

Qu’est-ce que le portage physiologique ?

Le portage physiologique signifie que l’on porte son enfant dans le respect de sa physiologie et de sa morphologie. À la naissance, les courbures de la colonne vertébrale des bébés ne sont pas formées, ils ne possèdent pas la musculature nécessaire pour tenir leur dos et leur tête. Le portage dit « physiologique » est celui qui respecte au maximum la posture naturelle de l’enfant lorsqu’il est porté en fonction de son âge, de son tonus, de sa colonne vertébrale, de son ouverture de bassin, de ses capacités musculaires, de son éveil, etc… C’est un système de portage qui s’adapte à l’enfant, et non l’inverse. Un bon portage physiologique est aussi celui qui respecte les bases des règles de sécurité : un portage avec bébé vertical, les voies respiratoires dégagées (pas de tête couverte, de bébé enfoui dans le tablier, etc.), et le dos de l’enfant suffisamment soutenu pour ne pas être ni trop raide ni trop effondré dans le moyen de portage. Au vu des différents respects de ce portage vis-à-vis de la physiologie de l’enfant et de sa sécurité, il est possible de le réaliser dès la naissance, qu’elle soit venue à terme ou prématurée. Dans cette même dynamique, il n’y a pas de limite d’âge, chaque parent a sa limite de charge maximale de portage. L’enfant grandissant il est important d’adapter le portage au poids et à sa taille. 

Le portage physiologique permet de soulager les bras du parent en redistribuant le poids sur l’ensemble du corps. Permettant une bonne tenue de l’enfant et du parent. 

Comment choisir ? 

Vous l’aurez compris, il est primordial que le portage se fasse dans le respect de la physiologie et la morphologie de l’enfant. Pour le réaliser dans les meilleurs conditions il est important de trouver le portage qui vous correspond. Les choix sont larges dans ce domaine. L’écharpe de portage est un outil qui peut s’adapter à de nombreuses situations grâce aux différents types de nouage : certains se clipsent et d’autres sont destinés à des portages sur hanches. 

Il est important ainsi de trouver le type de portage qui correspond à la position idéale de l’enfant. Le point de départ est d’observer comment l’enfant se positionne lorsqu’il est porté à bras ce qui vous amènera à un choix de portage spécifique. Voici les six grandes catégories de moyens de portage largement rependues en occident : 

  • Les écharpes tissées  
  • Les écharpes tricotées (appelées aussi strech ou extensibles ; elles contiennent de l’élasthane ou non)  
  • Les ring slings (écharpe à anneaux)  
  • Les meï taï (porte-bébé d’inspiration asiatique)  
  • Les préformés (installation pré-faite, bretelles et ceintures ventrales qui se clipsent) 
  • Les aides au portage à bras (type porte-bébé en filet Tonga ) 

 

Votre choix est fait ? Voici les points à vérifier chez chaque enfant porté afin de s’assurer du moyen choisi :  

  • Le bassin bien maintenu avec un soutien qui va d’un creux du genou à l’autre, avec un écart naturel respecté,  
  • Les genoux placés plus hauts que les fesses, ou au minimum à hauteur des fesses, avec une bonne bascule du bassin qui permet l’enroulement de celui-ci (antéversion) 
  • La colonne vertébrale dans un schéma d’enroulement (selon chaque enfant, selon son âge de développement et ses capacités musculaires, selon s’il est éveillé ou endormi…)  
  • Les bras plutôt près de son visage, ou rassemblés près de son axe corporel afin de favoriser le regroupement et l’enroulement  

Quels sont les bienfaits psychologique ? 

L’objectif du portage physiologique et de retrouver une niche sensorielle semblable à sa vie intra-utérine : contenance, bercements, balancements, battements du cœur, odeurs et vibrations avec la voix du parent. Porter vote enfant permettra de nourrir son sentiment d’appartenance en retrouvant cette sécurité intérieur. La base de cette sécurité affective permettra à l’enfant d’avoir un socle pour un attachement de qualité pour pouvoir explorer l’environnement en toute sérénité. 

Au-delà des bienfaits psychologiques que ressentira l’enfant grâce au portage, il bénéficiera de bienfaits physiques. La régulation thermique, le système digestif (coliques, gaz, reflux gastro œsophagien), et les fonctions vitales chez l’enfant en cas de naissance prématurée ou d’hospitalisation. Tous les bienfaits de ces repères sensoriels vont l’aider à réguler ses états émotionnels, ils vont lui permettre de s’apaiser plus rapidement. Un bébé sécurisé de l’intérieur est un bébé qui pourra plus facilement s’ouvrir au monde en toute confiance par la suite. « Pour pouvoir se détacher, il faut déjà être bien attaché » : premier fondement de la théorie de l’attachement.  

Tous les enfants peuvent-ils bénéficier d’un portage physiologique ? 

Comme expliqué précédemment le portage physiologique peut se faire sur chaque enfant, prématuré ou à terme. Faisant revivre l’expérience intra-utérine, les enfants en situation de handicap apprécient tout autant l’expérience du portage physiologique. Ce moment privilégié permet aux parents de vivre cette même expérience quotidienne tout en facilitant leur propre mobilité. Dans le cas de certaines pathologies, le portage peut être conseillé afin de renforcer le lien parent-enfant pouvant être fragilisé par des hospitalisations avec des séparations. 

Quels bénéfices pour les parents ? 

Pouvoir porter son enfant a de nombreuses vertus pour l’enfant, mais également pour le parent. Créant un lien particulier avec son enfant, le parent apprend à connaître son enfant grâce à ses signaux corporels. Le porteur peut ainsi prendre confiance en lui dans ses gestes de manipulation avec la création d’un dialogue tonico-émotionnel. La satisfaction parental est alors issue de trois choses : 

  • Avoir la capacité de répondre aux besoins de son enfant grâce à l’envoi de messages émotionnels au travers du corps. 
  • Retrouver son autonomie grâce à l’utilisation de ses deux bras, impossible lors d’un portage classique. Lorsqu’il y a des ainés, cela permet de se rendre plus facilement disponible pour eux : en répondant à la fois au besoin de contact de l’enfant porté, et en étant auprès des autres. 
  • Enfin, Le portage est aussi une importante aide dans le soutien à l’allaitement maternel : avec les hormones sécrétées grâce à la présence proximale de son bébé la maman pourra avoir plus rapidement sa montée de lait, et le bébé sera plus facilement stimulé pour avoir envie de téter.  

Cet article pourrait vous intéresser  allaitement et travail : trouvez votre rythme !