Confinement et sécurité émotionnelle

Les piliers de la sécurité ou comment accompagner mon enfant lors de cette période de confinement

Le confinement, voici un mot qu’il y a peu de jours encore votre enfant ne connaissait peut-être pas et voilà qu’il l’entend souvent, de votre part,  peut- être au téléphone avec la famille, dans les explications de la maîtresse, des  personnes à la télévision… Chacun se veut rassurant et tente de faire de ce confinement qu’il soit le moins pénible possible pour soi et ses enfants, et en même temps, entre le télétravail, les informations anxiogènes, l’empêchement de profiter de l’extérieur et l’inquiétude qui contamine, ce n’est pas toujours facile de se sentir serein.

Comment se sentir en sécurité quand tous nos repères, nos routines et nos habitudes ainsi que nos rythmes de journées sont chamboulés ? Comment ramener de la sérénité dans notre foyer, apaiser les inquiétudes liées à l’incertitude ?

A l’institut de la Parentalité, nous aimerions vous aider à faire de ce confinement un « cocon finement » en vous partageant les 3 piliers de la sécurité sur lesquels nous basons notre travail.

Disponibilité

« Fait pour quelqu’un d’être libre pour telle ou telle activité, d’être libre de toute préoccupation : Disponibilité d’esprit » Définition Dictionnaire Larousse.

La disponibilité permet l’ouverture et l’écoute. Cela peut être l’occasion pour votre enfant d’être entendu et reconnu dans ses sentiments d’ennui, de peur de la maladie ou encore d’isolement. Ces temps de disponibilités sont nécessaires également pour informer votre enfant en fonction de son âge et de son niveau de compréhension en choisissant des mots simples et précis. L’imagination débordante des enfants peut en l’absence de réponses, les amener à imaginer bien pire que la réalité ou laisser libre court à l’angoisse. Certains enfants peuvent imaginer que le coronavirus ne touchant que les personnes âgés ils seront bientôt laissés seuls, sans adulte, ou encore se sentir responsable de la transmission du coronavirus. Ces pensées peuvent être très anxiogènes pour votre enfant et entrainer une demande plus soutenue d’attention et de disponibilité. Etre disponible vous permettra de répondre à ses questions, l’informer de l’évolution, clarifier ses pensées culpabilisantes, le soulager d’une responsabilité qu’il pourrait se mettre à porter du fait de sa pensée encore très centrée sur lui. Créer du dialogue, poser des questions sur comment il se sent vous permettra, durant ces temps de disponibilité d’apaiser votre enfant.

Etre disponible nous en rêvions et pensions que le confinement nous permettrai de l’être pour notre enfant. Néanmoins, cette nouvelle disponibilité est sous condition, parfois avec des contraintes presque incompatibles avec ce mot : un télétravail, des réunions en visioconférence, des préoccupations financières, sanitaires…

Etre disponible ne peut donc pas signifier être tout le temps disponible. Durant cette période, et parce que vous n’aurez pas le choix, il est important de maintenir des temps ensemble et des temps pour chacun individuellement. Avoir du temps à soi pour soi,  permet de se donner de la disponibilité psychique pour prendre soin de soi.

Votre enfant pourra tolérer que vous êtes occupés ou indisponibles si par ailleurs il sait qu’il y a des temps de retrouvailles et de disponibilités organisés.

Prévisibilité

« Caractère de ce qui est prévisible, c’est-à-dire de ce qui peut être annoncé à l’avance, dont on sait que ça va arriver »  Définition Dictionnaire Larousse.

Il n’y a rien de plus angoissant que de ne pas savoir,  pas savoir ce qui se passe dans la journée, quand est ce qu’on se retrouve, quand est-ce que l’on mange, se couche…

Créer un rythme avec une succession de moments permet à votre enfant d’associer le temps qui passe à des actions qui se déroulent. Ex : Après avoir mangé au moment du repas, je vais dormir au moment de la sieste, quand je me lèverai de la sieste, j’irai manger pendant le moment du goûter…

Pour l’enfant,  le rapport au temps est différent, il n’est que subjectif jusqu’à ce qu’il apprenne à lire l’heure. Cela signifie qu’il est dépendant de son ressenti et de sa perception du temps qui s’écoule : un temps agréable s’écoule rapidement, un temps désagréable ou ennuyant s’écoule lentement.

Mettre en place des rythmes et repères est donc nécessaire. Lorsque vous êtes au travail et votre enfant à l’école, vos journées sont jalonnées de repères : pour votre enfant il y  a le lever, petit déjeuner, le trajet jusqu’à l’école, les temps de regroupement, d’activités, de récréation, de cantine…. Durant le confinement, il s’agit d’établir de nouvelles routines. Lorsque vous mettez en place des routines, vous proposez à votre enfant, des points de repères rassurant, comme des balises qui jalonnent sa journée.

Pour les plus jeunes, la mise en place d’un calendrier visuel où l’on se représente (photo de son enfant, photo de papa, photo de maman…), où l’on peut y visualiser les différents temps  de la journée  (temps de travail pour les parents, temps de devoirs pour les enfants…) et les activités à faire par des images ou photos peut être une façon ajustée de représenter le temps qui passe et d’appréhender les différents moments  de la journée.

Stabilité

« Qualité de ce qui est stable, de ce qui tend à conserver sa position d’équilibre » Définition Dictionnaire Larousse

La vie de famille est faite de situations d’équilibre et de déséquilibre. Cette période particulière peut représenter un déséquilibre pour vous et votre enfant.

Maintenir des comportements d’ouverture, s’appuyer sur vos ressources internes : le lien à votre enfant à travers l’écoute, la disponibilité, le partage entre autre peuvent vous aider à traverse cette période déséquilibrante. Les ressources externes sont à développer aussi : contacts avec la famille élargie, les ami(e)s, les réseaux d’aide et de soutien psychologique…

La conservation de vos valeurs, des temps familiaux et affectifs permettent de préserver l’homéostasie familiale.

Anaïs THETIOT, psychologue et formatrice de l’Institut de la Parentalité

Note

L’équipe de l’Institut de la Parentalité vous accompagne dans cette période de confinement par des articles, des permanences conseil téléphoniques gratuites, des téléconsultations, et se tient à votre disposition pour échanger.
07.690.990.73.